• Why do Ottawa kids need free books? / Pourquoi les enfants d’Ottawa ont-ils besoin de livres gratuits?

    Cliquez pour la version française.

     By Samantha Lapierre
    Volunteers hand out free books

    Volunteers hand out free books

    There are some troubling statistics surrounding illiteracy in Canada. 42% of Canadian adults between the ages of 16 and 65 have low literacy skills. Even more troubling, one child in four begins kindergarten in Canada without the skills to learn how to read. Students in grade 3 who report that they “like to read” dropped from 76% in 1998/1999 to 50% in 2010/2011.

    It was statistics like these which inspired the creation of the Ottawa-based not-for-profit organization Twice Upon a Time.

    Twice Upon a Time is the brainchild of librarian Alexandra Yarrow. Yarrow began working as a librarian at the Rideau Branch of the Ottawa Public Library in 2006. While working at the library, Yarrow experienced a magical moment when she read a book to a child who had never been read aloud to before. More and more, she noticed that parents visiting the library could not afford to purchase used paperback books for their children from the library’s 50 cent sale shelves.  Yarrow knew that even though Ottawa has an excellent public library system, kids also need books of their own at home to read and re-read so that the patterns of language and story become second nature.

    During a visit to Toronto, Yarrow toured The Children’s Book Bank, a registered charity that provides free books and literacy support to children in low-income Toronto neighbourhoods. The Children’s Book Bank was founded by a group of Toronto volunteers in late 2007. The Book Bank now averages about 150-200 books given away each day.

    This visit planted the seed for Twice Upon a Time. Yarrow put out feelers to see who might share her passion to make books more accessible to children in Ottawa. An enthusiastic group of volunteers responded and have been working since 2012 to create a non profit organization that collects new and gently used children’s books and gives them away. Twice Upon a Time recently began operating twice a week in Heartwood House, an organization based in Vanier/Overbrook that has been providing affordable accommodation to non-profit organizations in Ottawa for over 11 years.  Children can visit as often as they like, and can take home to keep a book of their choice each time they visit.

    The Ottawa Neighbourhood Study indicates that a high percentage of children living near Heartwood House are at risk for school failure due to Early Development Indicators, including socio-economic and health factors. Other studies have proven that the number of books in the home is correlated with school success. By facilitating book ownership, Twice Upon a Time helps strengthen literacy skills and school readiness.

    Yarrow believes that a large part of the early success of Twice Upon a Time was due to making connections with similar organizations like The Children’s Book Bank that were willing to share their experience and advice. Yarrow credits “big-hearted Ottawans” – like the Awesome Ottawa Foundation – who have helped to get the project off the ground. Engaging and creating meaningful ways of including people who share her passion for children’s literacy “helped shepherd an idea towards reality.”

    Pourquoi les enfants d’Ottawa ont-ils besoin de livres gratuits?

    Par Samantha Lapierre

    Les statistiques sur l’analphabétisme au Canada soulèvent bien des inquiétudes et pour cause : 42 % des adultes canadiens âgés de 16 à 65 ans ont un faible niveau de littératie. Plus troublant encore est le fait qu’au Canada, un

    Les bénévoles d'Il était deux fois distribuent des livres gratuitement

    Les bénévoles d’Il était deux fois distribuent des livres gratuitement

    enfant sur quatre n’a pas les habiletés nécessaires pour apprendre à lire lors de son entrée en maternelle. Le nombre d’élèves de 3e année qui ont déclaré aimer la lecture a chuté de 76 % en 1998 et 1999 et de 50 % en 2010 et 2011.

    Ce sont ces statistiques qui ont inspiré la création de l’organisme sans but lucratif Il était deux fois à Ottawa.

    La bibliothécaire Alexandra Yarrow aconçu Il était deux fois. En 2006, Alexandra a commencé à travailler à la succursale Rideau de la Bibliothèque publique d’Ottawa. Alors qu’elle faisait la lecture à un enfant à la bibliothèque, elle vécut un moment magique : cet enfant entendait une histoire lue à haute voix pour la première fois. Alexandra avait aussi remarqué que les parents qui fréquentaient la bibliothèque ne pouvaient pas se permettre d’acheter pour leurs enfants les livres de poche d’occasion (à 0,50 $) qui étaient sur les étagères à l’entrée de la bibliothèque. Elle comprit que même si la ville d’Ottawa disposait d’un excellent réseau de bibliothèques publiques, les enfants avaient aussi besoin d’avoir leurs propres livres accessibles à la maison. Ils pourraient ainsi les lire et les relire tout en s’imprégnant de la structure de la langue et de l’histoire qu’ils racontent.

    Lors d’un séjour à Toronto, Alexandra a visité la Banque de livres pour enfants (Children’s Book Bank). La Banque de livres est une organisation caritative enregistrée qui fournit gratuitement des livres et un soutien en littératie aux enfants issus de familles torontoises à faible revenu. L’organisme, fondé en 2007 par un groupe de bénévoles de la région de Toronto, donne aujourd’hui entre 150 et 200 livres quotidiennement.

    Cette visite est à l’origine de Il était deux fois. Alexandra a sondé le terrain pour savoir avec qui elle pourrait partager sa passion de rendre accessibles les livres aux enfants d’Ottawa. Depuis 2012, un groupe de bénévoles enthousiastes a répondu à l’appel et travaille à la mise sur pied d’un organisme à but non lucratif dont l’objectif est de recueillir des livres neufs et d’occasion en bon état et de les donner. Il était deux fois a récemment ouvert ses portes, deux fois par semaine, à la maison Heartwood (Heartwood House), un organisme situé dans le quartier Vanier/Overbrook. Depuis 11 ans, cet organisme héberge à prix modique un groupe d’organisations membres sans but lucratif. Les enfants peuvent y venir aussi souvent qu’ils le souhaitent, et à chacune de leurs visites, ils peuvent choisir un livre, l’apporter à la maison et le garder.

    L’Étude de quartiers d’Ottawa révèle qu’un pourcentage élevé d’enfants qui vivent à proximité de la maison Heartwood sont à risque, selon les indicateurs de développement précoce d’échec scolaire, y compris les facteurs socio-économiques et de la santé. D’autres études démontrent la corrélation entre le nombre de livres à la maison et la réussite scolaire. Il était deux fois entend contribuer à renforcer les habiletés de littératie et la préparation à l’école au moyen des livres qu’un enfant pourra choisir et garder.

    Selon Alexandra Yarrow, Il était deux fois doit son succès dès l’ouverture en grande partie aux liens établis avec des organismes similaires, comme la Banque de livres pour enfants. Ces organismes ont partagé leur expérience et ont offert des conseils. Alexandra Yarrow souligne la contribution des Ottaviens, comme la Awesome Ottawa Foundation, grâce à laquelle son projet a pu voir le jour. Le projet est devenu réalité grâce à l’engagement des personnes qui partagent sa passion pour l’alphabétisation des enfants et grâce aux moyens déployés pour amener ces personnes à participer au projet.

Comments are closed.